Europe

Europe

Une première session très politique !

Cette première session du Parlement européen de la mandature 2019-2024, consacrée à l’élection du Président et du bureau du Parlement, a été très largement marquée par le Conseil européen et ses conclusions.

Il était essentiel que la présidence de la Commission européenne revienne au PPE, premier groupe au Parlement européen au lendemain des élections.

Je regrette sincèrement que la candidature de Michel BARNIER ait été écartée et nous prive de son expertise et de sa compétence.
Pour autant, le choix d’Ursula VON DER LEYEN, personnalité qualifiée et francophile reconnue, avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger lors de la réunion de notre groupe, reflète le résultat de ces élections et a finalement été entériné par le Parlement européen, malgré un score très serré.

Quant à la nomination de Christine LAGARDE à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), son expérience à la fois ministérielle et de directrice du Fonds monétaire international (FMI) sera très utile pour répondre aux défis auxquels devra faire face la BCE ces prochaines années.

Au niveau du Parlement européen, David-Maria SASSOLI (S&D, Italien) a été élu Président pour deux ans et demi, celui-ci devant en effet céder sa place à Manfred Weber (PPE, Allemand) pour la deuxième partie du mandat, conformément à l’accord conclu par les chefs d’Etats et de gouvernements lors du Conseil européen.

En ce qui me concerne, j’ai obtenu de siéger dans deux commissions qui me tiennent à cœur: la commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI) et la commission des libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE).

Je serai une députée pleinement investie dans mes fonctions et vous rendrai compte très fréquemment de mon activité.

Videos

Articles