Je m’engage

Je m’engage

Mes valeurs

Présidente départementale du Nouveau Centre, précédemment vice-présidentede l’UDI (jusqu’en 2017) et ancienne adhérente de l’UDF, mes valeurs sont celles d’une droite humaniste et solidaire.

Adhérente à l’UDF depuis l’âge de 18 ans, profondément humaniste, je veux travailler à une société plus juste, équitable, dans le respect de chacun. Et c’est en favorisant la création de richesses que nous parviendrons à mettre en place les conditions nécessaires à une société plus juste. Une économie dynamique, compétitive, innovante, créatrice d’emplois, voila ce qui nous permettra d’affronter les défis de demain.

La gauche n’a pas le monopole de la solidarité. Je refuse cette manière dépassée de faire de la politique qui consiste à opposer les uns aux autres : public au privé, patrons aux salariés, riches aux pauvres… Ce n’est pas cette société-là que je veux pour mes enfants. Je veux incarner une nouvelle manière de faire de la politique, détachée d’intérêts particuliers et centrée sur l’intérêt général.

Les élus que nous sommes doivent renouer un véritable lien de confiance avec nos concitoyens. Nous avons bien sûr une fonction de représentation. Représentation de notre ville, de notre métropole, de notre département, de notre territoire.
Mais ce qui est essentiel, c’est ce lien très fort d’échange et de proximité auquel on ne peut que répondre au quotidien.

Nous, les élus locaux, sommes « à portée d’engueulade » comme l’écrivait très justement un journaliste de la presse quotidienne régionale. Et c’est ce qui manque à beaucoup de nos élites politiques: la proximité, l’écoute, l’empathie.

Lorsque je me suis lancée en politique, c’était la volonté d’être utile qui m’animait. Cette volonté m’anime toujours, et je dirais même plus que jamais.
La proximité, c’est cela qui doit être notre marqueur, notre fil rouge.
La proximité, l’utilité et l’efficacité de l’action publique.
Ma conviction, c’est que cette proximité avec le citoyen est indispensable, dans une société qui continue à se transformer à une vitesse fulgurante. Nous vivons une période incroyable de toutes les transitions: énergétique, économique, éducative, écologique, médicale avec l’e-médecine ou l’e-santé , l’avènement du numérique ayant bouleversé nos modes de vie et notre vision du monde.
Et dans ce monde qui se transforme, plus que jamais nous avons besoin d’écoute, de simplicité et d’efficacité.

Mon engagement

Un engagement fort en faveur d’une économie dynamique, entrepreneuriale, innovante, créatrice d’emplois et équitable.
Le coût du travail en France doit être allégé afin d’améliorer la compétitivité des entreprises. C’est d’autant plus nécessaire que nous vivons dans un espace transfrontalier.
Nous devons soutenir les investissements, la recherche et le développement des PME-PMI, alléger leurs contraintes administratives et développer notre production dans les secteurs à haute valeur ajoutée.

Le monde économique est à l’image de la société: il se transforme. D’un côté les petites entreprises, les artisans, les métiers traditionnels qui sont notre identité, et de l’autre cette nouvelle génération d’entrepreneurs, les startups qui entreprennent et créent, inventent les métiers de demain. C’est toute cette richesse économique qui donne à notre pays mais aussi à notre ville son identité: il n’est pas question d’opposer les jeunes entrepreneurs qui sont à Blida ou dans des pépinières aux artisans et commerçants traditionnels: tous doivent s’enrichir mutuellement.

Avec la même espérance et volonté: faire grandir la ville au bénéfice de tous.

Même chose pour notre Métropole et les communes qui la composent : Metz ne sera rien sans la Métropole et la Métropole ne sera rien sans Metz. Nous devons nous enrichir mutuellement de nos identités culturelles économiques, géographiques, sociales, économiques.
L’économie du numérique doit être soutenue, développée et devenir une priorité, l’attractivité de notre territoire passant nécessairement par cette voie là.

Je veux m’employer à rendre son rayonnement au territoire de Metz et à notre Métropole durement éprouvés au cours des années écoulées.

La solidarité intergénérationnelle doit être au cœur de nos préoccupations. Les jeunes et les séniors doivent être protégés. La prise en charge des personnes en perte d’autonomie doit être financée et il nous faut lutter contre l’isolement des personnes âgées.

L’éducation de nos enfants doit redevenir une priorité nationale. L’apprentissage des savoirs de base en primaire doit être une priorité nationale car un enfant qui ne sait ni lire, ni écrire, ni compter se retrouve sur le chemin de l’exclusion. Les filières professionnelles doivent être revalorisées. L’apprentissage doit devenir une filière d’excellence et nous devons développer l’alternance sur l’ensemble des filières porteuses d’emploi.
Je suis favorable à l’autonomie des établissements et au développement des internats d’excellence pour permettre aux enfants des quartiers défavorisés d’accéder aux grandes écoles.
Enfin, l’apprentissage des langues étrangères est dans notre région une absolue nécessité et doit être amplifié. Nous devons donner les moyens à nos enfants de travailler plus tard dans notre grande région. Cela passe nécessairement par une parfaite maîtrise linguistique.

Aujourd’hui on parle beaucoup de ville intelligente… pour moi une ville intelligente est avant tout une ville résiliante, qui préserve son environnement, son patrimoine naturel, historique, architectural, qui cultive l’innovation et qui accorde à chacun la place qui lui revient. Une ville qui permet à chacun de trouver dans la vie culturelle, sportive, associative les moyens de son épanouissement.
Tant au travers de grands événements culturels, sportifs, ceux qui portent l’image de notre ville, que dans la pratique quotidienne sportive, culturelle et sociale qui sont une part essentielle de l’éducation et de l’éveil de nos enfants .

Une ville intelligente c’est une ville qui accorde toute l’attention requise à la connaissance et aux apprentissages, de l’école maternelle à l’université. Il est de notre responsabilité d’accueillir et de porter tous les projets universitaires et de recherche qui font l’attractivité de notre ville et métropole. Cultivons encore et encore le concentré d’intelligence qui se trouve à Metz Technopôle avec nos écoles d’ingénieurs et grands établissements de recherche, comme nous devons mettre toute notre énergie à donner le goût de la connaissance aux plus jeunes, en aidant ceux qui rencontrent des difficultés.
Une ville est intelligente quand elle place tout en haut de ses priorités l’éducation académique et l’inclusion sociale des plus jeunes.

Toutes ces questions sont au cœur de notre réflexion pour construire la ville de demain, pour imaginer notre ville, notre territoire pour les 30 prochaines années.

Mon ambition

J’entends poursuivre mon action tant au niveau municipal, métropolitain, mais, désormais, également européen. Ici, dans notre région transfrontalière, en Lorraine, en Moselle, la terre de Robert Schuman, père fondateur de l’Europe de la paix, nous vivons l’Europe au quotidien.
Européenne par sa culture et par son histoire, transfrontalière par sa géographie, notre région est la porte vers l’Europe du Nord et de l’Est.

Notre région, c’est celle où l’apprentissage de la langue du voisin est une priorité dès le plus jeune âge;
En Moselle, nous comptons 100000 frontaliers dont 80000 travaillent tous les jours au Luxembourg, 16000 en Sarre et 5000 en Belgique.

Et dans notre région, nous cultivons une amitié forte avec nos voisins européens.

Le milieu économique et socio-professionnel doit être davantage associé aux réflexions quant au rayonnement de notre ville et notre métropole. J’entends travailler de concert avec ses représentants.

De même, les habitants des quartiers doivent être écoutés et la démocratie participative ne doit en avoir que le nom. Elle doit se vivre au quotidien. Pour cela, je serai très régulièrement présente dans chaque quartier, à votre écoute et pour échanger avec vous.

Enfin, la jeunesse ne doit pas être oubliée car elle est notre richesse. Une société qui se détourne de sa jeunesse est une société qui se meurt.

Conseillère municipale et métropolitaine, j’entends me consacrer sans relâche aux habitants de ma ville, de ma Région, pour défendre notre territoire et le faire rayonner au cœur de l’Europe.

Députée européenne, je souhaite rapprocher l’Europe des citoyens, et être, au Parlement européen, la voix de notre région européenne et de notre beau pays.

Notre région dispose d’atouts incroyables, de par son histoire, de par les valeurs portées par ces hommes et ces femmes qui donnent à notre région sa marque de rigueur et sa crédibilité. Sa situation géographique exceptionnelle fait de cette « région aux trois frontières » une référence européenne avec un brassage de populations, de talents et de connaissances que nous devons porter et valoriser.

Notre territoire mérite des attentions soutenues et une véritable ambition politique. Il faut en développer l’attractivité, y susciter un vrai dynamisme économique, tout en assurant à ses habitants une qualité de vie qui fait encore trop souvent défaut.