À METZ

Au service des citoyens au quotidien

AU PARLEMENT EUROPÉEN

Mon action à Strasbourg & Bruxelles

MON ACTION POLITIQUE

Mes valeurs, mon engagement et mon ambition

Un nouveau regard

Rejoignez-moi !
Agenda

Agenda
Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

12 heures depuis

Nathalie Colin-Oesterlé

#Municipales #Metz2020: Les #Centristes avec François Grosdidier!

(Avec, au passage, une petite leçon d’histoire politique pour ceux qui manquent de mémoire, de convictions, de colonne vertébrale et surtout....d’humilité! )

Que d’étonnement provoqué par le tout récent appel au « rassemblement du Centre » lancé par quelques élus nourris d’opportunisme !
N’est pas De Gaulle qui veut!
Les Centristes aujourd’hui sont avec François Grosdidier, le seul candidat capable de rassembler des compétences de toutes sensibilités politiques sur la base d’un projet partagé et au service des Messines et des Messins.

En tant que Présidente départementale de mon parti « Les Centristes », la commission nationale d’investiture m’a investie le 11 septembre dernier dans le cadre du binôme que nous formons avec Francois Grosdidier pour les prochaines élections municipales à Metz.

Le Centre ce n’est pas un peu de droite et un peu de gauche, au gré des événements et des opportunités politiques.

Le Centre, ce sont des idées, des valeurs européennes, libérales, humanistes, décentralisatrices et de responsabilité.

Je suis Centriste depuis toujours, par conviction et non par opportunisme, à l’UDF d’abord dès l’âge de 18 ans, puis au Nouveau Centre. Je n’ai pas attendu de postes ou fait de plans sur la comète pour revendiquer une étiquette et un engagement politique.

Il y a pourtant eu des moments où nous nous sentions bien seuls , nous les Centristes, face à ces grands partis qui nous laissaient bien peu d’espace.
Pour autant , je n’ai cessé de porter mes valeurs.

La fidélité à ma famille et à mes idées a certainement joué dans mon parcours politique et dans mes mandats, tout récemment encore.
Oui, pour moi la fidélité dans les valeurs et la sincérité de l’engagement sont des qualités qui permettent d’ancrer l’action publique dans le temps.

C’est aujourd’hui François Grosdidier qui répond à ces exigences et qui saura, avec son équipe, dans l’intérêt des Messines et des Messins, porter un projet d’avenir pour notre ville.

Avec Le Nouveau Centre
... Voir plusVoir moins

#Municipales #Metz2020: Les #Centristes avec François Grosdidier!

(Avec, au passage, une petite leçon d’histoire politique pour ceux qui manquent de mémoire, de convictions, de colonne vertébrale et surtout....d’humilité! )

Que d’étonnement provoqué par le tout récent appel au « rassemblement du Centre » lancé par quelques élus nourris d’opportunisme ! 
N’est pas De Gaulle qui veut! 
Les Centristes aujourd’hui sont avec François Grosdidier, le seul candidat capable de rassembler des compétences de toutes sensibilités politiques sur la base d’un projet partagé et au service des Messines et des Messins. 

En tant que Présidente départementale de mon parti « Les Centristes »,  la commission nationale d’investiture m’a investie le 11 septembre dernier dans le cadre du binôme que nous formons avec Francois Grosdidier pour les prochaines élections municipales à Metz. 

Le Centre ce n’est pas un peu de droite et un peu de gauche, au gré des événements et des opportunités politiques. 

Le Centre, ce sont des idées, des valeurs européennes, libérales, humanistes, décentralisatrices et de responsabilité. 

Je suis Centriste depuis toujours, par conviction et non par opportunisme, à l’UDF d’abord dès l’âge de 18 ans, puis au Nouveau Centre. Je n’ai pas attendu de postes ou fait de plans sur la comète  pour revendiquer une étiquette et un engagement politique.  

Il y a pourtant eu des moments où nous nous sentions bien seuls , nous les Centristes, face à ces grands partis qui nous laissaient bien peu d’espace. 
Pour autant , je n’ai cessé de porter mes valeurs. 

La fidélité à ma famille et à mes idées a certainement joué dans mon parcours politique et dans mes mandats, tout récemment encore. 
Oui, pour moi la fidélité dans les valeurs et la sincérité de l’engagement sont des qualités qui permettent d’ancrer l’action publique dans le temps.

C’est aujourd’hui François Grosdidier qui répond à ces exigences et qui saura, avec son équipe, dans l’intérêt des Messines et des Messins, porter un projet d’avenir pour notre ville.

Avec Le Nouveau Centre

4 jours depuis

Nathalie Colin-Oesterlé

Une équipe qui rassemble autour de François Grosdidier de véritables compétences reconnues bien au delà de notre ville et de sa Métropole et bien au delà des sensibilités politiques.
Bravo Marc pour ton engagement et l’expertise que tu apportes aujourd’hui à notre équipe 👍
#UtilePourMetz #Metz2020 #Municipales2020
Avec François Grosdidier
... Voir plusVoir moins

5 jours depuis

Nathalie Colin-Oesterlé

🎥 Cet après-midi, en commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, je suis intervenue lors du débat sur le rapatriement dans l’Union européenne 🇪🇺 des enfants de combattants étrangers détenus en Irak et en Syrie.

Mon intervention à retrouver ci-dessous :

« Le 23 Juin dernier, l’ONU appelait les États à rapatrier les familles de djihadistes.

700 enfants européens, pour la plupart de moins de 10 ans, vivent dans des camps dans le nord de la Syrie dans des conditions épouvantables.

Ce sont des enfants de combattants, et aujourd’hui chaque État membre de l’UE gère au cas par cas le rapatriement de ses ressortissants.

Nous en sommes tous d’accord, il nous faut agir. Mais faut-il le faire dans un cadre européen ?

Qui est concerné ? Est-ce que ce sont les jeunes enfants nés sur la zone de conflit et/ou ceux partis avec leur parents et faut-il alors retenir l’âge de 18 ans comme le préconise l’UNICEF?

Faut-il faire une distinction pour le rapatriement entre les enfants ayant de la famille dans leur pays d’origine et ceux qui n’en ont pas ?

Comment sont établies les preuves de filiation ?

Les textes internationaux évoquent systématiquement l’intérêt supérieur de l’enfant. Est-il toujours de rester auprès de la mère, sachant que la plupart d’entre elles sont aujourd’hui radicalisées ?

Quels dispositifs de réhabilitation sont aujourd’hui mis en place dans les États membres ?

Autant de questions qui montrent la complexité des situations, très différentes les unes des autres, et auxquelles il convient d’apporter très vite des réponses pour sauver ces enfants et éviter qu’ils ne deviennent des bombes à retardement. »
Groupe PPE au Parlement européen
Le Nouveau Centre
... Voir plusVoir moins

Commentez sur Facebook

Situation difficile à mon avis chaque pays. Doit être seul souverain en ce domaine .

Excusez moi Madame la Député ,vous dite combattant étrange? excusez moi je suis pas du même avis que vous.Pour moi ce sont tout simplement des Terroristes Madame la Député .

Voir plus

Newsletter - Nathalie Colin Oesterlé

Inscrivez-vous pour recevoir mes dernières actualités.

 

Votre souscription a été enregistrée avec succès !