Actualités

Actualités

Journée mondiale contre le cancer

Aujourd’hui, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre le cancer, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et la Commissaire à la santé, Stélla Kyriakides ont présenté au Parlement leur plan européen de lutte contre le cancer.
Chacun de nous est concerné par cette grande cause prioritaire. En 2019, le cancer a tué 1 400 000 personnes et 3,5 millions de nouveaux cas ont été diagnostiqués au sein de l’Union européenne. Ces chiffres sont une véritable tragédie. Il est urgent d’établir un grand plan européen pour renforcer et mutualiser les moyens dédiés à la recherche et à l’innovation. Il nous faut harmoniser nos politiques en matière de santé publique.
A l’heure ou un nouveau cas de cancer est diagnostiqué toutes les 9 secondes, l’Union européenne doit proposer des actions concrètes que ce soit en matière d’accompagnement, de diagnostic, de traitement, de recherche, d’innovation mais également de prévention laquelle est essentielle. 4 cancers sur 10 pourraient être évités aujourd’hui avec une bonne prévention. Encourager la nourriture saine, l’activité physique, lutter contre le tabagisme et la pollution de l’air y participent pleinement.
L’accès aux médicaments, thérapies et soins doit être le même pour tous les citoyens européens, or il se trouve qu’aujourd’hui on est moyeux soignés en Europe occidentale, qu’en Europe de l’Est ce qui est inacceptable.
Un point qui me semble également essentiel c’est l’approvisionnement et les ruptures de stock de médicaments dans les différents États membres.
Ces pénuries qui concernent certains produits utilisés pour le traitement des cancers, doivent être connues, analysées et combattues. Il nous faut responsabiliser tous les acteurs, harmoniser les réglementations au niveau européen et faciliter l’acheminement de médicaments entre États membres. L’accès aux soins pour tous les citoyens européens doit être garanti, avec une véritable transparence en matière de disponibilité des traitements au sein de l’Union européenne.
Le Parlement européen en fait un axe prioritaire, avec la mise en place d’une commission spéciale sur le cancer dans laquelle je m’investirais personnellement.