Actualités

Actualités

Animation estivale : 13.000 places supprimées en 2015, une semaine de moins en 2016 !

IMG_1844

Monsieur le Maire, vous ne cessez de répéter à l’envi que l’enfance et la jeunesse sont vos absolues priorités.

Alors comment justifier les 31%  de diminution des crédits dédiés à l’animation estivale depuis 2008 ? Et comment expliquer une telle diminution alors que votre adjoint nous annonçait en 2014 un dispositif en pleine expansion avec un nombre croissant d’enfants inscrits aux activités estivales ? 

Ce dispositif a été créé il y a une trentaine d’années par notre ami et regretté Remy Tritschler lequel en est le père fondateur, et a été adopté par bien des villes qui s’en sont largement inspirées.

Depuis des décennies des enfants découvrent ainsi gratuitement multiples activités culturelles et sportives durant l’été. C’est un moyen pour les associations et clubs sportifs de se faire connaître et d’avoir de nouveaux adhérents. 

L’animation estivale permet en outre d’occuper intelligemment les jeunes qui ne partent pas en vacances et contribue à l’intégration et à l’épanouissement d’enfants de milieux moins favorisés en leur donnant accès à ces activités. 

Alors pourquoi toucher à cela ?

De 56.000 places proposées en 2008, on est passé en 2015 à 43.000 places, soit une diminution de 25% avec 13.000 places de moins.

Cette année vous décidez de réduire le nombre de semaines durant lesquelles les enfants pourront bénéficier de ce dispositif: 5 semaines au lieu de 6 précédemment.

C’est une erreur politique : l’éducation, la jeunesse, et la politique dédiée aux familles, parce qu’elles sont prioritaires, doivent être préservées.