Actualités

Actualités

Conseil municipal du 19 décembre 2019

Logement, Metz Habitat Territoire, Sécurité, Luxembourg,  Emploi frontalier, Sport amateur:
À Metz, dernier conseil municipal de l’année. Le moment de faire le bilan de la mandature qui s’achève et de tourner définitivement la page de 12 ans de gestion.
Je suis intervenue:
✅ Sur l’état plus que médiocre du parc locatif de Metz Habitat Territoire, le bailleur social de la ville, l’absence de rénovation et d’entretien des logements qui sont de véritables passoires thermiques, et la vacance très importante (10%) qui en découle. Metz Habitat Territoire devrait pourtant être la vitrine de la ville et un bailleur modèle. Il n’en est rien. Et ce sont une fois de plus les messins qui subissent!
✅ Sur la sécurité, qui n’est toujours pas la priorité de la majorité en place et du maire Dominique Gros. Se satisfaire d’une stabilisation de la délinquance n’est pas notre conception de ce que doit être une politique municipale efficiente car c’est de baisse de délinquance dont il doit être question.
Le déni affiché par les élus « En Marche », « exclus d’En Marche », socialistes, communistes ou verts, qui ont tous ce soir voté pour le budget 2020 présenté par Dominique Gros montre à quel point il est urgent de changer les hommes aux commandes de notre ville!
✅ Le Luxembourg, ses 100 000 frontaliers dont 5300 sont messins. La progression de ce flux est de 5% par an depuis 2014. Nous avons la chance d’avoir deux bassins d’emploi.
D’ici 2035 il est prévu une création de 110 000 à 178 000 emplois nouveaux. Les frontaliers ne suffiront pas pour pourvoir ces emplois supplémentaires. Il nous faut attirer des talents venant d’autres régions et co-construire une politique de développement que ce soit en termes de mobilité (co-gouvernance), d’économie, d’enseignement supérieur, travailler de concert avec le Luxembourg et créer chez nous un cadre de vie permettant d’offrir des logements et des conditions de vie agréables pour les frontaliers.
La question de l’identification de nos Métropoles au travers d’un territoire commun ne doit pas uniquement se concevoir à coups de labels, mais également grâce à un respect mutuel et à des projets communs.
Un co-développement ne se décrète pas, il se construit.
✅La baisse des subventions accordées aux clubs sportifs amateurs dont certains voient leur avenir et leur pérennité menacés. Infrastructures vieillissantes, capacités de stationnement réduites avec pour conséquence la baisse du nombre d’adhérents, autant de décisions qui nous ont permis de réaffirmer l’importance du sport amateur, facteur d’intégration, d’inclusion et d’apprentissage des règles élémentaires et du respect de l’autre. Il mérite un soutien bien plus important qu’il ne l’est aujourd’hui.

Nathalie Colin Oesterlé
Députée européenne
Conseillère municipale de Metz
Conseillère métropolitaine