Metz – Camp de migrants à Blida : ma lettre au président de la République

Metz, le 02 août 2017, Monsieur le président de la République, La honte s’empare de l’élue, mais surtout de la citoyenne française, de la mère de famille, de la femme que je suis. La honte et la colère. Depuis plusieurs années, des centaines de migrants affluent toutes les semaines dans notre ville, Metz, désignée comme…