Séance plénlière du Conseil Régional – Efficacité économique

Le Président de la Région Lorraine nous a demandé lors de la séance plénière du 24 octobre dernier de valider la création d’un Commissariat d’Investissement à l’Innovation et à la Mobilisation Economique (C2IME), censé donner plus de souplesse aux interventions économiques.

Une nouvelle structure de 5 salariés dont la gouvernance sera confiée à Joël Berger, ancien directeur Général de Services (et compagnon de toujours de JP Masseret), avec un budget annuel de 1,2 million d’euros.

Prise en considération de l’intérêt général ou d’intérêts particuliers ?

Depuis 2004, la liste des structures créées dans le domaine économique est bien longue … Et chacune d’elles a répondu à un instant T à un intérêt particulier, bien distinct de celui des lorrains. Comment ce commissariat va-t-il se combiner avec la multitude de structures et d’organismes créés pour rendre « efficiente » l’action économique régionale ?

On ne peut juger du succès d’une opération en fonction du montant financier investi, mais sur le rapport entre ce que l’action coûte à la collectivité et ce qu’elle rapporte au territoire concerné.

Quand allons-nous ainsi évaluer la multitude d’outils mis en place depuis 10 ans ? Je pense à cet instant à la plate forme numérique mise à disposition des entreprises, qui avait été promue à grands coups de com et de grandes cérémonies, mais tellement complexe et inaccessible qu’elle fut enterrée quelques mois plus tard, avec la promesse d’en récupérer tout ce qui pouvait l’être … (Pour information, rien ne l’a été, les logiciels ayant été jugés obsolètes !)

Depuis 2008, sur les 424.000 emplois détruits en France, 47.215 l’ont été en Lorraine, soit 10%. Ce commissariat va-t-il permettre d’enrayer ces très mauvais résultats ? Nous en doutons car depuis 10 ans, cette majorité régionale n’a eu de cesse de créer de nouvelles structures, sans autres résultats que ces chiffres non contestés ni contestables.

Les communistes n’ont cessé de clamer durant cette séance que seul l’humain était au cœur de leurs préoccupations… Ils avaient du passer à côté de ces chiffres.

Nul doute que leur mémoire rafraîchie, ils privilégieront la modestie à la propagande.

Commenter

Your email address will not be published.