NCO-05-09-2014-035AMes valeurs

Vice-présidente de l’UDI Moselle et Présidente du Nouveau Centre, mes valeurs sont celles d’une droite humaniste et solidaire.
Adhérente à l’UDF depuis l’âge de 18 ans, Profondément humaniste, je veux travailler à une société plus juste, équitable, dans le respect de chacun. Et c’est en favorisant la création de richesses que nous parviendrons à mettre en place les conditions nécessaires à une société plus juste. Une économie dynamique, compétitive, innovante, créatrice d’emplois, voila ce qui nous permettra d’affronter les défis de demain.

La gauche n’a pas le monopole de la solidarité. Je refuse cette manière dépassée de faire de la politique qui consiste à opposer les uns aux autres : public au privé, patrons aux salariés, riches aux pauvres… Ce n’est pas cette société-là que je veux pour mes enfants. Je veux incarner une nouvelle manière de faire de la politique, détachée d’intérêts particuliers et centrée sur l’intérêt général.

L’éthique, l’exemplarité en politique doit être le marqueur de notre action afin de redonner confiance aux citoyens, de les réconcilier avec la politique qu’ils jugent aujourd’hui sévèrement.

Bien inscrite dans la vie de la cité, le temps est venu pour moi de construire, de mettre mes valeurs et mon énergie au service de Metz et des messins.

Mon engagement

Un engagement fort en faveur d’une économie dynamique, entrepreneuriale, innovante, créatrice d’emplois et équitable. Le coût du travail en France doit être allégé afin d’améliorer la compétitivité des entreprises. C’est d’autant plus nécessaire que nous vivons dans un espace transfrontalier. Nous devons soutenir les investissements, la recherche et le développement des PME-PMI, alléger leurs contraintes administratives et développer notre production dans les secteurs à haute valeur ajoutée. L’économie du numérique doit être soutenue, développée et devenir une priorité, l’attractivité de notre territoire passant nécessairement par cette voie là.

Je veux m’employer à rendre son rayonnement au territoire de Metz et à son agglomération durement éprouvés au cours des années écoulées.

La solidarité intergénérationnelle doit être au cœur de nos préoccupations. Les jeunes et les séniors doivent être protégés. La prise en charge des personnes en perte d’autonomie doit être financée et il faut lutter contre l’isolement des personnes âgées.

L’éducation de nos enfants doit redevenir une priorité nationale. L’apprentissage des savoirs de base en primaire doit être une priorité nationale car un enfant qui ne sait ni lire, ni écrire, ni compter se retrouve sur le chemin de l’exclusion. Les filières professionnelles doivent être revalorisées. L’apprentissage doit devenir une filière d’excellence et nous devons développer l’alternance sur l’ensemble des filières porteuses d’emploi.

Je suis favorable à l’autonomie des établissements et au développement des internats d’excellence pour permettre aux enfants des quartiers défavorisés d’accéder aux grandes écoles.
Enfin, l’apprentissage des langues étrangères est dans notre région une absolue nécessité et doit être amplifié. Nous devons donner les moyens à nos enfants de travailler plus tard dans notre grande région. Cela passe nécessairement par une parfaite maîtrise linguistique.

Mon ambition

J’entends poursuivre mon action tant au niveau municipal, que départemental et régional.
Conseillère municipale et communautaire, et conseillère régionale, j’entends me consacrer sans relâche aux habitants de ma ville et de ma Région pour défendre notre territoire et le représenter lors des prochaines échéances électorales.

Le milieu économique et socio-professionnel doit être davantage associé aux réflexions quant au rayonnement de notre ville et notre agglomération. J’entends travailler de concert avec ses représentants.

De même, les habitants des quartiers doivent être écoutés et la démocratie participative ne doit en avoir que le nom. Elle doit se vivre au quotidien. Pour cala, je serai très régulièrement présente dans chaque quartier, à votre écoute et pour échanger avec vous.

Enfin, la jeunesse ne doit pas être oubliée car elle est notre richesse. Une société qui se détourne de sa jeunesse est une société qui se meurt.

Notre région dispose d’atouts incroyables, de par son histoire, de par les valeurs portées par ces hommes et ces femmes qui donnent à notre région sa marque de rigueur et sa crédibilité. Sa situation géographique exceptionnelle fait de cette « région aux trois frontières » une référence européenne avec un brassage de populations, de talents et de connaissances que nous devons porter et valoriser. Notre territoire mérite des attentions soutenues et une véritable ambition politique. Il faut en développer l’attractivité, y susciter un vrai dynamisme économique, tout en assurant à ses habitants une qualité de vie qui fait encore trop souvent défaut.