Le mal est fait !

Dieudonné qui se compare lui-même à la Bête Immonde a pu tenir son spectacle haineux aux Arènes de Metz devant une foule entièrement acquise à sa cause applaudissant à tout rompre ses propos dirigés contre les juifs « son fonds de commerce » d’après l’article de Philippe MARQUE paru samedi 17 janvier dans le Républicain Lorrain.

Le Maire de Metz n’a pas eu le courage de prendre un arrêté en vertu de ses pouvoirs de police municipale qui l’autorisaient à interdire un meeting susceptible de porter atteinte à la dignité de la personne humaine.

Le courage politique, le courage humain tout simplement, commandait, à l’heure où les familles des victimes des attentats de la semaine finissent à peine d’enterrer leurs morts, de mettre en œuvre les souhaits du premier ministre, de ne pas se contenter de déclarations de principes, mais d’agir !

En refusant d’agir par peur de voir son arrêté attaqué et en reportant sa responsabilité morale et politique sur VEGA, le Maire de Metz a abdiqué face à un individu dont les propos ne relèvent pas de la liberté d’expression mais répandent le venin, la haine et portent aux nues les actes de terrorisme dont il fait l’apologie.

J’ai mal à ma France, patrie des droits de l’homme !

J’ai mal à ma ville !

Commenter

Your email address will not be published.