Education : de bien mauvaises décisions pour Metz-Borny !

Au lendemain des élections départementales, la ville de Metz annonçait la fermeture de l’école maternelle des Primevères. Aujourd’hui, la Région confirme la fermeture du Lycée d’enseignement professionnel Jean Victor Poncelet‬ situé à Metz-Borny.

Cette décision est en totale contradiction avec les efforts réalisés par les collectivités, les associations, les professionnels qui s’engagent chaque jour pour ce quartier qui possède de formidables atouts. Il a bénéficié d’investissements importants dans le cadre du Grand Projet de Ville, qui lui permettent de connaître une mue exceptionnelle associant à la fois l’urbain et l’humain.

L’école de la République doit être présente partout et offrir à chacun le même niveau d’excellence, quel que soit son lieu de vie. Aujourd’hui, l’Etat et le Conseil Régional spolient le quartier de Metz-Borny et en méconnaissent les réalités. Les filières professionnelles du lycée Poncelet vont être transférées au lycée Cassin, à la Patrotte.

C’est le mauvais choix. C’est méconnaître cette population, ces jeunes filles qui risquent d’arrêter leur scolarité, tout simplement.

Plutôt qu’un transfert, une diversification des filières pouvait être envisagée avec la création d’un nouvel établissement d’excellence. Le quartier dispose de foncier disponible pour cela. Et c’était un moyen d’afficher les ambitions que l’on peut avoir pour un quartier aussi important que celui de Metz Borny regroupant 18.000 habitants. Car derrière le problème de la formation professionnelle se cache celui de l’emploi, un enjeu tout simplement majeur pour Metz-Borny.

Commenter

Your email address will not be published.