EcoTaxe, Contrat de Plan Etat-Région, Réforme Territoriale … La Lorraine lâchée par l’Etat

EcoTaxe

Madame Royal a annoncé la suspension sine die de l’école taxe. Perte pour l’État,  800 millions par an et une ardoise de 3 milliards pour les français ! Cela montre une fois de plus l’incapacité de ce gouvernement à réformer notre pays, le non respect de ses engagements et le renoncement permanent de nos gouvernants face aux décisions courageuses et responsables qu’attendent les français.

Cette Ecotaxe a été votée en 2009 par une écrasante majorité de parlementaires, de droite comme de gauche, et devait permettre de financer infrastructures de transport (routes, lignes ferroviaires et fluviales…).

Son retrait trouve sa cause dans la politique fiscale désastreuse des gouvernements Ayrault-Valls et le ras le bol fiscal des français, bien compréhensible celui-là.

Et Metz dans tout cela ? Que vont devenir les 200 salariés d’Ecomouv´ localisés sur l’ancienne base aérienne 128 et chargés de collecter cette taxe ? Même interrogation concernant les 130 agents des douanes, affectés à Metz dans le cadre des compensations militaires pour le contrôle des poids lourds ? Que notre maire commence par se faire entendre de ses amis politiques et que notre ancienne ministre use de ses relations pour faire de même!

Contrat de Plan État-Région

Autre mauvaise nouvelle, l’annonce de la diminution de la participation de l’État dans le cadre du CPER, laquelle est sabrée de moitié. C’est ce qu’on appelle se faire rouler dans la farine !

Nous avions mis en garde le Président du Conseil Régional de Lorraine lors de l‘adoption du Pacte Lorraine, il y a un an, contre les  effets d’annonces. Et nous nous étions exprimés sur les perspectives de  diminution de la part de l’État dans le contrat de plan.

« Le pacte Lorraine », ou comment donner d’une main ce que l’on reprend de l’autre. Alors naïf Jean-Pierre Masseret ? Permettez moi d’en douter …

Outre l’illisibilité de ce pacte et le manque total de transparence sur le fléchage de « nouveaux crédits » soi-disant dédiés (on ne demande qu’à voir…)  il n’aura servi une fois de plus qu’à promouvoir l’excellent communicant qu’est le président de la Région, Jean-Pierre Masseret.

Il ne manquerait plus que l’annonce d’une grande Région Lorraine- Champagne Ardenne- Picardie et notre sort serait alors scellé !

Il  nous faut nous battre et refuser d’être une fois de plus les dindons de la farce. Il nous faut faire valoir nos atouts mais également mettre en évidence nos difficultés, notamment économiques, qui sont réelles. Et cesser de nous voiler la face.

La Lorraine doit être aidée de manière significative. Il est plus que temps de passer des paroles aux actes.

Commenter

Your email address will not be published.