Le cynisme de la gauche morale et exemplaire …

C’est exactement cela. Lorsque j’ai lu hier l’éditorial dans les colonnes du quotidien régional sur la schizophrénie de la gauche au pouvoir, je me suis fait cette réflexion : c’est pareil ici, dans notre bonne ville de Metz. Pareil.

L’adjoint aux finances de la ville de Metz s’apprête à voter contre l’augmentation d’impôts de Metz Métropole et contre le Budget supplémentaire. Ou à tout le moins de ne pas la voter. Il demande que l’on fasse des « économies ». C’est ce qu’il a annoncé en commission des finances de Metz Métropole.

Mais dans le meme temps, le même adjoint aux finances vote toutes les dépenses de Metz Métropole et notamment celles du Mettis dont le déficit d’exploitation grève dangereusement le budget général et nécessite aujourd’hui cette mesure impopulaire. De même, il soutient aujourd’hui la construction d.un palais des congrès.

Oui mais voilà, les élections cantonales sont dans 6 mois. Et le président de l’agglomération n’est pas de sa famille politique. Alors c’est sur lui qu’il faut tirer, pour montrer à quel point on est en désaccord avec cette mesure impopulaire. Et on oublie de dire que le premier Vice President de l’agglomération s’appelle Dominique Gros et que le Mettis c’est lui, avec son budget déficitaire.

La réalité, c’est que l’on se fout des petites gens. Ceux qui vont payer. Ce n’est pas ça le sujet. Le sujet c’est celui de sa réélection.

Ce cynisme, on le voit aujourd’hui au niveau national comme local. Il suffit de suivre les commentaires des collaborateurs de Monsieur Gros sur les réseaux sociaux pour bien comprendre que le sujet n’est pas de défendre les intérêts de ceux qu’ils sont censés représenter, les habitants de Metz et de l’agglomération. Mais bien de plonger dans les basfonds de la politique politicienne avec un objectif et un seul: garder sa place.

Monsieur Toulouze nous a habitués à de grands effets de manches en brandissant l’étendard de l’honnêteté et de la probité … il est pourtant l’initiateur de l’emprunt de 10 millions d’euros pour combler les déficits budgétaires sciemment cachés de la ville de Metz, lui qui annonçait sans sourciller 3 mois plus tôt qu’il n’y aurait pas de nouvel emprunt en 2014 !

Il continue aujourd’hui avec un cynisme incroyable, celui de cette gauche qui se dit morale et exemplaire … et qui n’est ni l’un, ni l’autre.

Commenter

Your email address will not be published.