Conseil municipal du 31/01/19 – Budget participatif : les Messins doivent être consultés sur les sujets importants !

bp.show

Monsieur le Maire,

Si je trouve pertinent de faire participer les citoyens à la vie publique, j’aimerais en revanche que vous les fassiez participer sur les sujets qui les concernent tous au quotidien.

Vous nous parlez beaucoup de démocratie participative et de réalisations dans les quartiers, mais avant vous, les bancs, les aires de jeux, les trottoirs étaient aussi entretenus et réparés, mais sur une ligne budgétaire beaucoup plus globale.

Alors soit, puisque nous sommes dans l’ère de la communication, je comprends que vous saisissiez l’occasion.

En revanche, comment pouvez-vous aujourd’hui vous positionner en chantre de la démocratie participative alors que, concernant les sujets qui touchent tous les messins, des enfants aux grands-parents en passant par les parents, vous refusez de les consulter.

Ce n’est pas l’intensité de l’éclairage de la Cathédrale ou la requalification des anciens entrepôts frigorifiques qui intéressent le quotidien des messins, sujets sur lesquels pourtant vous vous apprêtez à lancer une consultation citoyenne…

En revanche la question des rythmes scolaires intéresse tous les messins ! 90% des maires ont consulté les familles, les enseignants et sont revenus soit à la semaine des 4 jours, soit à l’école le samedi matin, avec le même objectif: laisser respirer les enfants un matin dans la semaine.

Les maires ont tous laissé de choix aux familles, aux enseignants.

Mais sur ce point vous n’écoutez pas, vous savez. Vous êtes les sachants.

Idem sur le stationnement ! Là encore, vous savez, malgré les remontées très négatives des citoyens et des commerçants qui contestent votre nouvelle politique du « tout payant » et « cher payant » avec les conséquences  que l’on connait sur le commerce de centre-ville.

Alors monsieur le Maire, pour votre dernière année de mandat, j’ai une demande à vous faire : OSEZ !

OSEZ la démocratie participative sur les sujets qui nous concernent tous au quotidien, des sujets peut-être sensibles, mais pour lesquels ni vous ni moi n’avons la science infuse.

OSEZ sortir de vos certitudes !

OSEZ écouter, OSEZ vous remettre en question.

Le monde change, notre société change, nos habitudes de vie changent, et nous devons, nous les élus, adapter la politique aux contraintes des citoyens et à leurs choix de vie.

OSEZ prendre le risque de ne pas avoir toujours raison.

Ce sera là , enfin, un beau geste de démocratie directe et de fin de mandature.

Je vous remercie

 

Commenter

Your email address will not be published.