Conseil municipal du 29/11/18 – Débat sur les orientations budgétaires

file

Hier soir, au conseil municipal, j’ai exprimé mon désaccord avec les orientations budgétaires retenues.par la majorité municipale pour l’année 2019 car elles ne répondent en rien aux préoccupations quotidiennes des messins.

Mon  intervention est à retrouver ci-après :

Monsieur le Maire,

Je pourrais reprendre chacun des chiffres avancés dans ce document et en faire une analyse toute autre car on fait dire ce que l’on veut aux chiffres.

Je pourrais également parler de votre bilan:

– du taux d’endettement par habitant bientôt multiplié par 10, de l’inflation des dépenses de fonctionnement sous votre première mandature et des difficultés que vous avez à seulement en limiter la hausse (heureusement qu’il y a les transferts de compétences à Metz Métropole pour vous sortir de l’embarras),

– des augmentations fiscales que vous niez en clamant que le taux d’imposition n’augmente pas, mais en vous gardant bien de rappeler la diminution des abattements et de facto l’augmentation des taxes que vous avez imposée aux contribuables, tout comme  la mise en place de la taxe sur l’électricité qui frappe de plein fouet les foyers les plus modestes,

– de l’augmentation des tarifs municipaux, du stationnement, de l’augmentation des tarifs du périscolaire….

Bref j’aurais pu vous parler de tout cela , car les messins ne sont dupes de rien et à cet égard, les gilets jaunes devraient vous faire prendre conscience qu’on ne peut duper indéfiniment nos concitoyens.

Mais je préfère aujourd’hui m’arrêter sur les 3 pages qui résument vos orientations budgétaires pour l’année qui vient . Elles ne mentionnent à aucun moment les sujets qui préoccupent aujourd’hui les messins :

  • Pas un mot sur la sécurité, pas un mot sur la propreté.
  • Pas un mot sur le commerce, pas un mot sur le stationnement, pas un mot sur l’attractivité de notre centre-ville,
  • Pas un mot sur l’écologie urbaine,
  • Pas un mot pour les quartiers délaissés,
  • Pas un mot pour une politique à l’égard les personnes âgées,
  • Pas un mot pour la rénovation énergétique des logements à Metz….

Ce sont pourtant les orientations budgétaires qui traduisent une volonté politique et on voit bien que n’avez pas de volonté politique sur ces sujets majeurs.

Pourtant, il suffirait d’écouter nos concitoyens. La colère des gilets jaunes, c’est celles de femmes et d’hommes qui en ont ras le bol d’être confrontés au monde des sachants et relégués au rang des ignorants.

C’est exactement ce qui se passe non seulement dans cette enceinte une fois par mois, mais ce qui se passe également tout au long de l’année lorsque vous imposez vos certitudes parce que vous (les élus de la majorité ) savez mieux que nous bien sûr (élus de l’opposition ) mais surtout mieux que les citoyens que vous gouvernez et pour lesquels, malgré les protestations de tous genres, vous refusez d’agir ni ne répondez à leurs préoccupations quotidiennes.

Je pense que vous devriez être davantage à l’écoute de nos concitoyens, parce qu’une chose est sûre. Si la ville est plus animée, il n’empêche que depuis 10 ans elle se paupérise, perd des habitants, avec une vacance des logements bien supérieure à la moyenne…

Pourtant, depuis 10 ans, il ne s’est pas passé un débat d’orientations budgétaires sans que je vous fasse des propositions concrètes que ce soit en matière de sécurité (rétablissement de la police municipale de nuit notamment) d’éducation (retour à la semaine de 4 jours et aide aux devoirs), d’attractivité, de redynamisation de notre centre-ville, de stationnement (rétablissement de zones bleues notamment) et autres sujets divers.

Il aura fallu 10 ans pour que vous daigniez répondre à l’une de mes demandes, concernant l’aide aux devoirs enfin mise en place.

Que de temps perdu! Et que de sujets non traités ou abordés avec une légèreté déconcertante…

Je viens d’énumérer les sujets qui sont prioritaires pour notre ville et ses habitants. Il y en a un particulièrement sensible, c’est celui du rétablissement de la police municipale de nuit. Je souhaite qu’il soit inscrit au budget 2019.

Je souhaite également que vous ne mettiez pas 10 ans pour y répondre…le débat de ce jour s’avèrerait en effet totalement inutile, car sans être grand clerc on peut assurément dire que vous ne serez plus aux commandes de cette ville dans 10 ans.

Je vous remercie

Commenter

Your email address will not be published.