Conseil municipal du 28/09/17 – Education – Rythmes scolaires

01ecoles_etablissement_1_

Monsieur le Maire, je profiterai de ce point pour évoquer bien évidemment la question des rythmes scolaires et celui du temps périscolaire.

Depuis le décret publié le 28 juin dernier, lequel laisse aux communes le libre choix de revenir ou pas à la semaine de 4 jours, 40% des communes ont choisi d’y revenir malgré les difficultés organisationnelles liées à ce changement qui laissait peu de temps pour préparer la rentrée scolaire.

C’est d’ailleurs pour une raison de timing que beaucoup de communes ont préféré prendre le temps d’organiser les choses et de n’y revenir qu’à la rentrée 2018.

A Metz, ce n’est pas une question de timing mais bien d’idéologie qui vous amène à rester sur la semaine de 4,5 jours.

Monsieur le Maire je vous ai bien entendu expliquer aux journalistes qu’il s’agissait là d’une vraie politique de gauche, à la différence de communes voisines (Montigny les Metz) qui n’en avait rien à faire et souhaitait simplement revenir à la semaine de 4 jours pour faire des économies …

Mais quelle caricature dépassée, quelle vision d’un autre temps !!!

Qu’est-ce qu’un projet éducatif ? N’est-ce pas avant tout un projet pour l’épanouissement de l’enfant ? Ou ne s’agit-il que de cases que l’on coche, d’un simple document administratif à remplir ?

J’aurais aimé, comme une grande majorité de familles messines, que l’épanouissement de l’enfant vous guide dans votre réflexion sur les rythmes scolaires. Madame Bori, ne le prenez pas comme une attaque personnelle car il n’en est rien. Mais lorsque je vous lis dans la presse dire que la fatigue de l’enfant n’est pas un argument suffisant dans la décision du retour ou pas à la semaine des 4 jours, les bras m’en tombent.

Enseignants, parents, enfants, clubs sportifs, institutions et associations culturelles, tous partagent le même constat : les enfants sont fatigués dès le jeudi, l’inattention des élèves s’accroît, les parents sont désemparés, et il y a un manque de temps et de créneaux horaires pour permettre aux enfants de pratiquer hors temps scolaire des activités sportives et/ou culturelles.

Alors moi je ne sais pas si l’approche que j’ai de la politique éducative est de droite ou de gauche, je crois qu’elle est avant tout pragmatique.

Ce que je souhaite aujourd’hui, c’est un retour à une semaine allégée, avec une pause le mercredi, qui permette aux enfants de se reposer. De pratiquer des activités extra scolaires à des heures normales pour des jeunes enfants. Et pourquoi pas, de revenir à l’école de 4,5 jours avec le samedi matin si cela correspond réellement aux préconisations de la communauté éducative.

Parce que la réussite éducative passe par l’égalité des chances, je souhaite également, à l’instar de ce que préconise notre Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel BLANQUER, que nous mettions enfin en place, sur les heures d’activités périscolaires, une aide aux devoirs pour tous les enfants, comme cela se fait à Montigny. Il n’est pas normal qu’une ville qui se dit de gauche refuse cela depuis tant d’années, ne permette pas aux enfants plus fragiles d’avoir les mêmes chances que les autres.

Je ne vous lâcherai pas là-dessus car il en va de l’avenir de notre jeunesse. Nous devons élever le débat, et tous ici aller dans le même sens, pour faire en sorte que tous les enfants, d’où qu’ils viennent, puissent maîtriser les savoirs fondamentaux, afin de lutter contre l’exclusion de ceux qui n’ont pas les mêmes facilités pour apprendre, pas les mêmes facilités pour comprendre, pas les mêmes facilités pour se faire expliquer ni même pour se faire aider.

Je vous remercie.

Commenter

Your email address will not be published.