Conseil municipal du 26/01/17 – Palais des Congrés

index

Monsieur le Maire,

Le Tribunal Administratif de Strasbourg vient de condamner le Département de la Moselle à payer à la SPL « Metz Métropole Moselle Congrès » 10 millions d’euros pour financer le nouveau palais des Congrès de Metz.

Cette action en justice, c’est vous Thierry Jean qui l’avez portée en votre qualité de Président de la SPL, et personne n’imagine que le Maire de Metz et le Président de Metz Métropole n’aient été informés de votre démarche, bien qu’ils s’en défendent auprès du Président du Département !

Je ne vais pas revenir sur l’historique de cette affaire que tout le monde a pu lire dans la presse. En revanche, il est tout de même à souligner que suite au retrait du Département dans le financement du Palais des Congrès en septembre 2014, ce projet avait été revu à la baisse, si bien que vous étiez parvenus à boucler son budget à 56 millions au lieu des 67 millions prévus au départ ; ce qui prouve que le projet était trop ambitieux et trop coûteux.

A l’heure où le nombre et la durée des Congrès en France diminue, où la vidéoconférence devient une vraie concurrence, vous auriez pu aller plus loin et vous interroger sur l’opportunité de construire aujourd’hui un nouveau palais des congrès alors que des structures adéquates existent déjà.

Quoiqu’il en soit, cela fait presque deux ans que je suis au Département et que j’assiste à ces matchs incessants entre le Département, la Ville de Metz et Metz Métropole. Deux ans que vous ne cessez de taper sur le Département. Et c’est mortifère pour notre territoire.

Lorsque le département s’est désengagé du Palais des Congrès en raison de ses contraintes budgétaires, vous vous étiez mis d’accord sur le cofinancement par le Département d’autres projets messins et/ou d’intérêt communautaire, dont l’AGORA dans un premier temps, le Stade Saint Symphorien également pour ne citer qu’eux. Plutôt que de vous entendre et de travailler de concert et en cohérence pour l’intérêt général, vous avez préféré l’affrontement, aller au combat et démontrer que c’était vous qui aviez le plus de muscles (pour ne pas dire autre chose).

Alors que notre territoire a plus que jamais besoin de cohésion, nous sommes aujourd’hui dans une situation de blocage total.

Sans préjuger ce soir d’un éventuel appel de cette décision judiciaire, beaucoup d’autres projets communs risquent d’être totalement remis en cause, car ces 10 millions il faudra les prendre ailleurs.

L’image que toute cette affaire renvoie est bien évidemment catastrophique pour les élus que nous sommes. Il s’agit d’argent public et les 10 millions auraient pu être mis là où ils sont nécessaires, vous connaissez mon avis sur le sujet.

Je déplore cette situation, et regrette vivement que l’intérêt général ne soit pas au coeur de vos préoccupations. Il me semble que nous avons mieux à faire que ces luttes d’égos qui desservent considérablement notre territoire.

Commenter

Your email address will not be published.