Conseil municipal du 26 mars 2015 – Accueil du mondial de Handball

10366207_10202998634079187_3203617748640434495_n

Monsieur le maire, nous devons nous prononcer ce soir sur les modalités d’accueil, à Metz, d’une phase préliminaire du Championnat du Monde de Handball qui aura lieu en janvier 2017.

Nous ne pouvons bien évidemment que nous féliciter de voir notre ville accueillir, une fois encore, une grande manifestation sportive d’envergure mondiale, dans une discipline extrêmement populaire et tellement liée à la ville de Metz, grâce notamment à nos ambassadrices du Metz Handball, qui excellent depuis tant d’années sur les scènes nationales et européennes.

Mais ce soir, permettez-moi de m’étonner que ce rapport ait passé le cap de la commission des finances car, outre la démagogie et les dérapages en tous genres auxquels certains se livrent depuis quelques jours, on ne peut pas dire que votre adjoint aux finances, ledit Monsieur Toulouze, soit un adepte (c’est le moins que l’on puisse dire) du sport professionnel ! La culture, « c’est élitiste »! Le sport professionnel, « c’est pour les riches » !

Je trouve extrêmement dangereux de jeter l’opprobre sur le sport professionnel pour des considérations électoralistes …

Nous ne devons pas opposer sport professionnel, sport amateur et sport de masse. L’un ne va pas sans l’autre. Il ne peut y avoir aujourd’hui de sport de masse si nous n’avons pas de sport professionnel, si nous n’avons pas des « vitrines » qui permettent à la fois de promouvoir les disciplines sportives et les territoires concernés. C’est ce que l’on appelle communément du « marketing territorial ».

Le FC Metz, le Metz Handball, les équipes de tennis masculines et féminines de l’ASPTT Metz, le club Metz Tennis de Table, tous nos athlètes messins (et je pense en cet instant à Bob Tahri), ainsi que le Moselle Open contribuent, tout autant que le Centre Pompidou Metz, à faire connaître notre ville et à la faire rayonner par-delà les frontières.

Et cela vaut toutes vos coûteuses campagnes de communication …

Vous avez décidé, il y a quelques mois, de réduire de manière importante, et autoritaire, la subvention au Moselle Open au risque de le mettre en grande difficulté (moins 300.000€). Je m’inquiète d’ailleurs quant à la pérennité de cet événement dans notre ville.

Il est regrettable que le sport soit aujourd’hui une variable d’ajustement budgétaire … En quoi l’inquiétante situation financière de notre ville est-elle imputable à nos athlètes, ou aux clubs sportifs qu’ils soient amateurs ou professionnels, ou même aux organisateurs d’événements sportifs lesquels prennent aussi des risques ?

Cette situation Monsieur le Maire c’est à vous et à votre adjoint aux finances que nous la devons. Et cette situation a éclaté au grand jour au lendemain de votre réélection, lorsque vous avez dévoilé un emprunt de 10 millions d’euros pour combler vos erreurs passées.

Enfin et pour conclure, je souhaite ce soir rendre hommage à votre adjoint aux sports, Belkhir Belhaddad, qui n’a pas démérité depuis 2008 et qui, ce soir, assume dignement les décisions budgétaires qui lui ont été imposées.

Commenter

Your email address will not be published.