Conseil Municipal du 26 mai 2016 – Diminution de 43% de la subvention versée au centre de formation du FC Metz

FullSizeRender

Monsieur le Maire, vous nous demandez ce soir de voter la subvention annuelle au centre de formation du FC Metz, en diminution de 43 % depuis 2008. Cette subvention est en effet passée de 1.000.000€ en 2008 à 570.000€ en 2016.

Le FC Metz est un acteur déterminant pour l’attractivité de notre ville et vous savez récupérer les succès et la popularité de ce club lorsqu’il s’agit d’en faire profiter votre image.

Vous ne cessez pourtant d’opposer sport amateur et sport professionnel, votre adjoint aux finances jugeant le sport professionnel « élitiste ».

Mais comment pensez-vous que les enfants s’engagent dans la pratique d’un sport ? C’est le plus souvent le sport professionnel qui crée le déclic chez les enfants et les font adhérer à une discipline, football, handball, natation, ou autre.

Ce sont les sportifs professionnels qui suscitent l’admiration des enfants et leur donnent le goût de la réussite et de l’effort. Opposer sport professionnel et sport amateur n’a pas de sens, ils sont complémentaires.

Vous justifiez cette décision en déclarant que vous préférez privilégier le sport amateur : cela laissera un goût amer à tous les dirigeants des associations et clubs sportifs qui voient depuis plusieurs années leurs subventions diminuer de 3% par an, a minima, ce qui démontre que vous n’aimez pas davantage le sport amateur. 

Le sport reste le parent pauvre de votre politique et devient une variable d’ajustement budgétaire.

Et pourtant, si sport et santé vont très souvent de pair, il présente bien d’autres atouts. Il est un facteur vital de cohésion sociale et un formidable moteur d’intégration. Le sport est souvent le dernier rempart car un formidable moteur d’intégration républicaine. Il porte des valeurs indispensables à la cohésion sociale, le respect des règles et de l’autre, de celui qui encadre ou regarde, le dépassement de soi, le goût de la réussite individuelle ou collective.

Tout ce dont notre société et nos concitoyens ont profondément besoin. Je n’ose imaginer un seul instant que vous ne vous reconnaissiez pas dans ces valeurs.

Monsieur le maire, vous avez fait un choix politique, et manifestement assumé depuis peu, celui de privilégier la culture au sport à Metz.

Je le regrette profondément, et ne voterai pas ce soir la diminution injustifiée de la subvention annuelle au centre de formation du FC Metz, celle-ci diminuant à nouveau de 30.000€.

Commenter

Your email address will not be published.