Compte administratif 2015 : Des excédents obtenus sur le dos des familles et des associations pour financer le nouveau palais des congrès

IMG_3205

Le compte administratif, qui établit les dépenses et les recettes effectives de l’année N-1, fait apparaître un excédent budgétaire pour l’année de 2015 de 6,5 millions d’euros.

Nous prenons acte de l’autosatisfaction et du contentement du Maire et de ses adjoints. Mais alors une question se pose, pourquoi avoir augmenté les impôts ?

Pourquoi avoir décidé, contrairement à ce que vous ne cessez de clamer, d’augmenter en septembre dernier la fiscalité de 1 million supplémentaire avec la diminution des abattements sur les valeurs locatives ?

C’est 1 million d’euros d’impôts supplémentaires que paieront les messins et dire aujourd’hui que vous n’avez pas augmenté les taux en laissant croire à une stabilité fiscale est profondément malhonnête. 

Nul doute que les messins apprécieront à sa juste valeur votre autosatisfaction lorsqu’ils recevront leur feuille d’imposition à l’automne prochain …

Depuis votre élection en 2008, ce n’est pas moins de 15 millions d’impôts et taxes supplémentaires qui pèsent sur les contribuables messins avec une dette qui sera multipliée par 10 à l’horizon 2019.

Autre question, à quoi vont être dédiés ces excédents budgétaires ? La réponse est simple : à financer le nouveau palais des congrès !

Les 30 millions correspondant à la part de la ville dans le coût global du projet seront financés moitié par l’emprunt, moitié par les excédents budgétaires.

Et ces excédents sont le résultat d’Impôts supplémentaires, de la diminution drastique des crédits dédiés aux associations, aux clubs sportifs, aux familles avec l’augmentation des tarifs de restauration scolaire et du périscolaire, de la réduction de 35% des crédits à l’animation estivale, de la diminution des subventions aux foyers logements avec la fermeture de certains, ou encore de l’augmentation du prix de stationnement à Metz.

Ces excédents, vous les obtenez sur le dos des familles messines. 

Il faut le dire et l’assumer: aujourd’hui vous étranglez financièrement les acteurs de proximité et pénalisez les familles messines pour construire le nouveau palais des congrès. 

Vous avez mené sous la précédente mandature une politique dispendieuse, sans rigueur ni prospective, avez dilapidé les 70 millions que vous avez trouvés dans les caisses en 2008 et qui vous seraient bien utiles aujourd’hui, il faut l’avouer.

Ce projet de palais des congrès est surdimensionné, trop coûteux, je me suis prononcée à de nombreuses reprises sur ce sujet. On aurait pu et dû faire autrement. 

Mais en tout état de cause, il n’est pas acceptable que pour financer un tel projet, on pressurise ainsi les familles, les associations et clubs divers qui créent ce lien social, indispensable et essentiel aujourd’hui plus encore qu’hier.

Vous ne pouvez pas augmenter la fiscalité lorsque vous dégagez un excédent budgétaire et que vous faites de telles coupe sombres dans les domaines du sport, de l’action sociale et de la famille. 

Je vous demande donc de revenir sur la diminution des abattements fiscaux décidés en septembre dernier et de programmer une diminution des taux de la fiscalité locale, celle-ci étant en outre un facteur clé de l’attractivité d’un territoire en général et de notre ville en particulier. 

Commenter

Your email address will not be published.